Leuville-sur-Orge, un village agricole, situé sur la ''voie royale'' reliant Orléans à Paris...

Au moyen-âge, Leuville faisait parti du fief de Monthléry, et a donc subit les guerres féodales. Lors de la célèbre bataille de Montlhéry en 1465, qui oppose Louis XI et Charles le Téméraire, la population Leuvilloise d'une cinquantaine d'habitants fut réduite de moitié.

Au XVIème siècle, le village appartient à la famille Olivier de Leuville qui construit un château dont il ne reste plus aucun vestiges. L'actuel ''château'' est en fait une dépendance ou pavillon de chasse datant du XVIIIème siècle.

Sous la révolution, le village sert de refuge à Lacépède, un savant botaniste, disciple de Buffon qui fuit Paris et la terreur.

Leuville était un village agricole, bien placé pour approvisionner la capitale puisque situé à une trentaine de kilomètres de Paris. On y apportait fruits et légumes à pied, en charette et plus tard en train grâce au célèbre tramway à vapeur l'Arpajonnais. Jusqu'à la dernière guerre mondiale 100 à 150 exploitations dont les terres s'étendaient sur les communes de Linas et de St germain lès Arpajons. On cultivait la pomme de terre et le potiron, spécialité du village, sans oublier les vignes et la production de vin grâce aux Géorgiens implantés dans la commune.

Un village qui devient effectivement un lieu symbolique avec l'arrivée des géorgiens en exil en 1922. Ainsi le premier ministre de la Géorgie indépendante, Noël Jordania et les membres de son gouvernement, fuyant la révolution bolchévique, s'installent dans la dépendance de l'ancien château. Un certain nombre dont le président repose d'ailleurs dans le carré orthodoxe du cimetière de Leuville. La commune est encore aujourd'hui un lieu de passage et de célébrations pour de nombreux officiels géorgiens. Le château est désormais la propriété de la Géorgie.

Voici quelques dates marquantes de l'histoire de Leuville-sur-Orge.

1000 - Les premières mentions de Leuville (sous le nom de LUPIVILA, LUNAVILLA) et de son plus ancien seigneur connu : Pierre de LENEVILLA.

1466 -  En 1466, Jean Alart de COURT ALARIC fait don de la seigneurie de Leuville à Jacques OLIVIER, procureur au parlement.

1517 - Jacques OLIVIER, seigneur de Leuville et de Villemarechel, est nommé par François 1er, premier président de Paris.

1545 - François OLIVIER, fils de Jacques, est nommé chancelier de France. Chassé par Diane de Poitiers en 1551, il est rappelé à la mort de Henri II en 1559.

1593 - Le 6 janvier, prise du château de Leuville-sur-Orge et de la ville d'Aparjon par les troupes d'Henri IV en lutte contre la Ligue.

1650 - Louis OLIVIER obtient de Louis XIV que sa terre de Leuville soit érigée en MARQUISAT.

1735 - La paroisse de Leuville compte 38 feux (soit 170 habitants environ).

1744 - La famille OLIVIER s'éteint.

1787 - La seigneurie de Leuville appartient au comte Philippe de NOAILLES, Maréchal de France, grand d'Espagne, prince de Foix, marquis d'Arpajon.

1805 - La population de Leuville serait de 960 habitants.

1824 - La commune compte 955 habitants.

1869 - Construction du bâtiment de la mairie actuelle.

1903 - Leuville compte 834 habitants. Le "tramway à vapeur" de Paris à Arpajon dessert la commune (l'Arpajonnais).

1922 - La classe politique géorgienne, chassée par l'Armée rouge, acquiert le domaine qui sera appelé plus tard le château des Géorgiens.

1970 Le village est l’un des plus gros producteurs français de potiron, avec 400 à 500 tonnes produits et même 800 en 1975.